You are currently viewing Train et Cinéma : un couple mythique

Train et Cinéma : un couple mythique

Cinégénique, le train inspire le cinéma depuis ses débuts, et cette relation commence en 1895 avec « L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat » des frères Lumière, un court métrage de cinquante secondes projeté pour la première fois le 25 janvier 1896 à Lyon.

Et puis, l’on pense à « La Bête humaine » de Jean Renoir tourné en 1938, année de création de la Société Nationale des Chemins-de-fer Français. La SNCF avait soutenu ce film et avait même formé l’acteur Jean Gabin à la conduite d’un train !

« La Bataille du rail » de René Clément, tourné en 1946, est un film patriotique qui avait remporté le Prix du jury international et celui de la mise en scène, lors de la première édition du Festival International du Film à Cannes.

Et encore : « Le Train » de Pierre Granier-Deferre (1973) avec Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant ; ou « Gare du Nord » de Claire Simon (2013) qui se passe quasi en totalité dans une gare SNCF ; et aussi « Attention au Départ » de Benjamin Euvrard (2019) tourné dans plusieurs gares en France et dans de nombreux trains dont le régulier INTERCITÉS Paris-Clermont-Ferrand.

Et justement, comment ça se passe ?

C’est exactement ce qu’est venu expliquer Cécile Tellier, Responsable SNCF « Cinéma & Tournages », à nos Étoiles : comment, chaque année, elle et son équipe accompagnent les régisseurs et réalisateurs sur une centaine de tournages dans les décors de la SNCF à travers différentes prestations sur mesure : mise à disposition d’un train ou privatisation partielle d’un train régulier, reconstitution de décor, conseils et soutiens techniques faces aux différentes contraintes, etc.

Un tiers des films en France comporte une scène tournée dans un décor ferroviaire, ce qui fait de la SNCF l’entreprise qui accueille le plus de tournages sur notre territoire.

Chaque équipe de film bénéficie de toute l’expertise du service SNCF « Cinéma & Tournages », notamment pour prévenir trois risques majeurs : la circulation ferroviaire, l’électrocution et le flux de personnes.
Qui se souvient de cette séquence finale dans « Mission : Impossible » où l’acteur Tom Cruise est accroché au toit d’un TGV !? 😱

Un temps d’échange instructif et parsemé d’anecdotes, pendant lequel ont été évoqués le lien historique du train avec le cinéma, le rôle de l’équipe de Cécile Tellier, le fonctionnement de son service « Cinéma et Tournages », la diversité des décors ferroviaires, l’imaginaire aussi.

Merci pour ce « joli moment partagé »  qui permet à Faustine, Arwen, Laly, Swan, Aedan et Mathis de porter un autre regard sur la SNCF par le prisme du Cinéma ; « un petit voyage en soit » pour reprendre les mots de Cécile Tellier. Merci Cécile !

Plus d’infos : https://www.groupe-sncf.com/fr/groupe/tournages